Hugo Clément ( @hugoclementk ) Instagram Profile

hugoclementk

Hugo Clément

#SurLeFront Contact pro : contacthugoclement@gmail.com

  • 946 posts
  • 797.2k followers
  • 356 following

Hugo Clément Profile Information

  • ✅ Lancer une consultation publique pour demander l’avis des citoyens sur l’abattage des bouquetins. ✅ Recevoir 87,2% d’avis défavorables. ✅ Abattre quand même les bouquetins en ignorant l’avis de l’écrasante majorité des citoyens.  Bravo monsieur le préfet de Haute-Savoie ! 👏
  • @hugoclementk Profile picture

    @hugoclementk

    ✅ Lancer une consultation publique pour demander l’avis des citoyens sur l’abattage des bouquetins. ✅ Recevoir 87,2% d’avis défavorables. ✅ Abattre quand même les bouquetins en ignorant l’avis de l’écrasante majorité des citoyens. Bravo monsieur le préfet de Haute-Savoie ! 👏

  •  22,000  413  19 hours ago
  • Catastrophe écologique en cours dans l’Arctique. Un accident dans une centrale thermique de la cité minière russe de Norilsk a provoqué le déversement de 20 000 tonnes de carburant dans une rivière. Les responsables de la centrale, appartenant à un géant minier, ont tardé à réagir. L’état d’urgence vient finalement d’être déclaré par les autorités. Norilsk est entièrement construite sur le permafrost, ce sol gelé en permanence qui est de plus en plus fragilisé par le changement climatique. Les associations comme @greenpeace alertent depuis des années sur les dangers liés à l’exploitation de l’Arctique.
  • @hugoclementk Profile picture

    @hugoclementk

    Catastrophe écologique en cours dans l’Arctique. Un accident dans une centrale thermique de la cité minière russe de Norilsk a provoqué le déversement de 20 000 tonnes de carburant dans une rivière. Les responsables de la centrale, appartenant à un géant minier, ont tardé à réagir. L’état d’urgence vient finalement d’être déclaré par les autorités. Norilsk est entièrement construite sur le permafrost, ce sol gelé en permanence qui est de plus en plus fragilisé par le changement climatique. Les associations comme @greenpeace alertent depuis des années sur les dangers liés à l’exploitation de l’Arctique.

  •  68,000  912  1 day ago
  • Voilà ce que @pierrerigaux a découvert ce matin sur sa voiture. Il dénonce depuis des années les dérives de la chasse et les dégâts que cette pratique cause à la biodiversité. Il reçoit régulièrement des menaces. Face à la connaissance et à l’information, certains ne savent répondre que par la cruauté et la haine. Apportons notre soutien indéfectible à @pierrerigaux et à toutes celles et tous ceux qui se battent sur le terrain. 💪
  • @hugoclementk Profile picture

    @hugoclementk

    Voilà ce que @pierrerigaux a découvert ce matin sur sa voiture. Il dénonce depuis des années les dérives de la chasse et les dégâts que cette pratique cause à la biodiversité. Il reçoit régulièrement des menaces. Face à la connaissance et à l’information, certains ne savent répondre que par la cruauté et la haine. Apportons notre soutien indéfectible à @pierrerigaux et à toutes celles et tous ceux qui se battent sur le terrain. 💪

  •  79,000  4,216  2 days ago
  • Respire 🌳 Après des mois d’enquête, dans ces magnifiques forêts et ailleurs, on vient de finir le tournage de #SurLeFront des animaux menacés. Bientôt sur @france2 !
  • @hugoclementk Profile picture

    @hugoclementk

    Respire 🌳 Après des mois d’enquête, dans ces magnifiques forêts et ailleurs, on vient de finir le tournage de #SurLeFront des animaux menacés. Bientôt sur @france2 !

  •  43,000  162  3 days ago
  • Encore un requin proposé à la vente avant-hier à @intermarche, dans le magasin de Gex (Ain). Avec, en prime, une petite mise en scène... L’espèce n’était pas indiquée selon le photographe, ce qui est illégal. Il s’agirait d’un requin peau bleu, classé « quasi menacé » par l’UICN. Le groupe Intermarché est un récidiviste en la matière. Contacté, le magasin parle d’une « erreur » et assure que le requin a été rapidement retiré du rayon. Photo par @seashepherdfrance. Si vous êtes témoin d’une telle mise en vente, envoyez votre signalement à contact@seashepherd.fr ! Nous avons enquêté pendant des mois sur le commerce de requins, à retrouver prochainement sur @france2 dans « Sur le front des animaux menacés ».
  • @hugoclementk Profile picture

    @hugoclementk

    Encore un requin proposé à la vente avant-hier à @intermarche, dans le magasin de Gex (Ain). Avec, en prime, une petite mise en scène... L’espèce n’était pas indiquée selon le photographe, ce qui est illégal. Il s’agirait d’un requin peau bleu, classé « quasi menacé » par l’UICN. Le groupe Intermarché est un récidiviste en la matière. Contacté, le magasin parle d’une « erreur » et assure que le requin a été rapidement retiré du rayon. Photo par @seashepherdfrance. Si vous êtes témoin d’une telle mise en vente, envoyez votre signalement à contact@seashepherd.fr ! Nous avons enquêté pendant des mois sur le commerce de requins, à retrouver prochainement sur @france2 dans « Sur le front des animaux menacés ».

  •  33,000  665  4 days ago
  • Quand je vous disais que la saison était ouverte !  Bon dimanche 😁
  • @hugoclementk Profile picture

    @hugoclementk

    Quand je vous disais que la saison était ouverte ! Bon dimanche 😁

  •  34,000  105  5 days ago
  • Je déclare ouverte la saison des couchers de soleil sur mon compte Instagram 🥳
  • @hugoclementk Profile picture

    @hugoclementk

    Je déclare ouverte la saison des couchers de soleil sur mon compte Instagram 🥳

  •  42,000  216  1 week ago
  • 1- Déterrer des bébés renards. 2- Les tuer avec une pince. 3- Les enterrer. 4- Reboucher le terrier.  Voici le loisir de certains chasseurs français. Ces images filmées par des enquêteurs de l’association @onevoiceanimal, infiltrés dans une équipe de chasseurs des Hauts-de-France, font froid dans le dos. Pourtant, le déterrage de renards reste légal dans notre pays. Pour demander l’abolition de cette pratique, rendez-vous sur www.jaimelesrenards.fr  #SurLeFront @francetvslash
  • @hugoclementk Profile picture

    @hugoclementk

    1- Déterrer des bébés renards. 2- Les tuer avec une pince. 3- Les enterrer. 4- Reboucher le terrier. Voici le loisir de certains chasseurs français. Ces images filmées par des enquêteurs de l’association @onevoiceanimal, infiltrés dans une équipe de chasseurs des Hauts-de-France, font froid dans le dos. Pourtant, le déterrage de renards reste légal dans notre pays. Pour demander l’abolition de cette pratique, rendez-vous sur www.jaimelesrenards.fr #SurLeFront @francetvslash

  •  23,000  2,587  1 week ago
  • Bonne nouvelle du jour ! 😁 Il y a quelques semaines, je vous avais demandé de l’aide pour acheter trois colliers GPS afin de pouvoir relâcher trois jeunes lynx orphelins, dont la mère a probablement été victime d’un acte de braconnage. Après six mois de soins au @centreathenas, ils ont retrouvé la liberté dans le massif du Jura fin avril et début mai ! Tram et Pixel sont en pleine forme, et se sont bien réadaptés à la vie sauvage. Malheureusement, Ben est décédé quelques heures après son relâché... L’autopsie a conclu à une mort naturelle peut-être liée à une malformation cardiaque ou génétique. Cette triste nouvelle a beaucoup peiné les équipes du @centreathenas mais il faut se concentrer sur l’espoir : deux jeunes lynx dans la force de l’âge sont venus renforcer la fragile population française (à peine 150 individus) alors qu’ils étaient condamnés après la mort de leur mère. Notre enquête au long cours sur le lynx français et le braconnage dont il est victime sera à découvrir dans « Sur le front des animaux » diffusé prochainement sur @france2 ! Je vous annonce la date très bientôt 😁 Merci encore à celles et ceux qui ont permis à ces lynx de retrouver la liberté ! 💪 📸 @guillaumefrancois.photographe
  • @hugoclementk Profile picture

    @hugoclementk

    Bonne nouvelle du jour ! 😁 Il y a quelques semaines, je vous avais demandé de l’aide pour acheter trois colliers GPS afin de pouvoir relâcher trois jeunes lynx orphelins, dont la mère a probablement été victime d’un acte de braconnage. Après six mois de soins au @centreathenas, ils ont retrouvé la liberté dans le massif du Jura fin avril et début mai ! Tram et Pixel sont en pleine forme, et se sont bien réadaptés à la vie sauvage. Malheureusement, Ben est décédé quelques heures après son relâché... L’autopsie a conclu à une mort naturelle peut-être liée à une malformation cardiaque ou génétique. Cette triste nouvelle a beaucoup peiné les équipes du @centreathenas mais il faut se concentrer sur l’espoir : deux jeunes lynx dans la force de l’âge sont venus renforcer la fragile population française (à peine 150 individus) alors qu’ils étaient condamnés après la mort de leur mère. Notre enquête au long cours sur le lynx français et le braconnage dont il est victime sera à découvrir dans « Sur le front des animaux » diffusé prochainement sur @france2 ! Je vous annonce la date très bientôt 😁 Merci encore à celles et ceux qui ont permis à ces lynx de retrouver la liberté ! 💪 📸 @guillaumefrancois.photographe

  •  47,000  293  1 week ago
  • 📍Dans le parc national des Calanques, le nombre de dépôts sauvages d’ordures a explosé. 📍En Bretagne, les truites d’un ruisseau protégé sont mortes à cause d’un épandage illégal. 📍Dans le Nord, un fleuve a été ravagé par la rupture d’une digue dans une usine.  #SurLeFront @francetvslash
  • @hugoclementk Profile picture

    @hugoclementk

    📍Dans le parc national des Calanques, le nombre de dépôts sauvages d’ordures a explosé. 📍En Bretagne, les truites d’un ruisseau protégé sont mortes à cause d’un épandage illégal. 📍Dans le Nord, un fleuve a été ravagé par la rupture d’une digue dans une usine. #SurLeFront @francetvslash

  •  14,000  484  2 weeks ago
  • En France, 34 animaux sont abattus chaque seconde. C’est quand j’ai découvert ce chiffre que j’ai commencé à m’intéresser à l’élevage industriel. Le début d’une longue remise en question... Avant, j’étais un gros mangeur de viande et de poisson et je ne me sentais pas concerné par le sujet. Devenir végétarien ou vegan n’est pas une obligation, chacun est libre de ses choix. Mais, collectivement, on peut réduire notre consommation et sortir de cet extrême dans lequel nous sommes aujourd’hui. Un extrême qui n’est tenable ni pour la planète, ni pour nous, ni pour les autres animaux.
  • @hugoclementk Profile picture

    @hugoclementk

    En France, 34 animaux sont abattus chaque seconde. C’est quand j’ai découvert ce chiffre que j’ai commencé à m’intéresser à l’élevage industriel. Le début d’une longue remise en question... Avant, j’étais un gros mangeur de viande et de poisson et je ne me sentais pas concerné par le sujet. Devenir végétarien ou vegan n’est pas une obligation, chacun est libre de ses choix. Mais, collectivement, on peut réduire notre consommation et sortir de cet extrême dans lequel nous sommes aujourd’hui. Un extrême qui n’est tenable ni pour la planète, ni pour nous, ni pour les autres animaux.

  •  30,000  1,373  2 weeks ago
  • BONNE NOUVELLE DU JOUR !  Les baleines à bosse de l’Atlantique Sud ont quasiment retrouvé leur population d’origine ! C’est la conclusion d’une étude scientifique publiée par la Royal Society. En 1830, environ 27 000 baleines à bosse peuplaient l’océan Atlantique sud, côté ouest, au large du Brésil. En 1950, elles n’étaient plus que 450 dans cette zone. En cause : la chasse à la baleine, qui a failli faire disparaître l’espèce. Mais aujourd’hui, les chercheurs de la Royal Society estiment que la baleine à bosse de cette région a retrouvé 93% de ses effectifs d’origine. C’est la conséquence directe de l’interdiction de la chasse commerciale à la baleine décidée dans les années 1980 par la communauté internationale, même si quelques rares pays poursuivent aujourd’hui cette activité contre vents et marées (Japon, Islande, Norvège...). Une preuve de plus qu’il est possible d’inverser la tendance quand on prend les bonnes décisions ! On peut encore sauver les océans. 💪 Merci @greg.lecoeur pour cette belle photo.
  • @hugoclementk Profile picture

    @hugoclementk

    BONNE NOUVELLE DU JOUR ! Les baleines à bosse de l’Atlantique Sud ont quasiment retrouvé leur population d’origine ! C’est la conclusion d’une étude scientifique publiée par la Royal Society. En 1830, environ 27 000 baleines à bosse peuplaient l’océan Atlantique sud, côté ouest, au large du Brésil. En 1950, elles n’étaient plus que 450 dans cette zone. En cause : la chasse à la baleine, qui a failli faire disparaître l’espèce. Mais aujourd’hui, les chercheurs de la Royal Society estiment que la baleine à bosse de cette région a retrouvé 93% de ses effectifs d’origine. C’est la conséquence directe de l’interdiction de la chasse commerciale à la baleine décidée dans les années 1980 par la communauté internationale, même si quelques rares pays poursuivent aujourd’hui cette activité contre vents et marées (Japon, Islande, Norvège...). Une preuve de plus qu’il est possible d’inverser la tendance quand on prend les bonnes décisions ! On peut encore sauver les océans. 💪 Merci @greg.lecoeur pour cette belle photo.

  •  44,000  312  2 weeks ago
  • Quand tu réalises que...
  • @hugoclementk Profile picture

    @hugoclementk

    Quand tu réalises que...

  •  95,000  2,180  2 weeks ago